Grands Sites de Midi-Pyrénées
accueil > Présentation > Culture et archéologie > La chapelle de Saint Jammes

La chapelle pré-romane de Saint Jammes

Le site de St Jammes (chapelle et hêtre) est accessible par la RD 45 qui va de Sorèze à Arfons.

Dans la Montagne Noire, le domaine des Prats Vieils où est située la chapelle, appartenait autrefois aux religieux bénédictins de Sorèze.

La petite église servait de paroisse rurale, et les moines y célébraient baptêmes, mariages et sépultures en accord avec le curé de Durfort. Des inhumations dans le cimetière qui entoure la chapelle sont mentionnées en 1669, 1684 et 1728 dans les archives de Durfort. Les métairies étaient nombreuses autour du domaine : Grange Vieille, Grange Haute, Grange Basse, le Granjou.

Détruite à la Révolution, la chapelle avait fini par devenir une motte tumulaire.

 

Laissée à l'abandon depuis la fin du XVIIIè siècle, il en subsiste aujourd'hui les murs extérieurs, sur une hauteur d’un mètre cinquante environ. Le chœur est bien délimité par la base de deux piliers et les ruines de l'abside sont abritées par un grand hêtre multi centenaire (véritable curiosité locale). La porte d'entrée se situait sur le mur sud et une petite porte, sur le mur nord, donnait sans doute accès au cimetière.

L’origine de cette chapelle pourrait remonter aux environs du XI° siècle. Halte sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle, elle est mentionnée dans un texte daté de 1130 concernant la donation de la part des seigneurs propriétaires de la moitié de la dîme de l’église à l’abbaye de Sorèze.

Mairie de Sorèze allées du Ravelin 81540 SORÈZE • tél : 05 63 74 40 30 • fax : 05 63 74 40 39 • email